Accueil / Actualité / La nuit du destin 2014 – 1435 : Laylatul Qadr
Nuit du Destin

La nuit du destin 2014 – 1435 : Laylatul Qadr

Qu’est ce que la Nuit du Destin ?

La Nuit du Destin appelé encore nuit de la Destinée – laylat al Qadr – est la nuit durant laquelle Allah a fait descendre le Coran sur le Prophète Mohamed (‘alayhi salat wa salam). Cette nuit est la meilleure de toutes les nuits. En effet, Allah dit {Nous l’avons certes, fait descendre (le Coran) pendant la nuit d’Al Qadr, Et qui te dira ce qu’est la nuit d’Al-Qadr ? La nuit d’Al-Qadr est meilleure que mille mois.} (Sourate 97 : versets 1 à 3).

La Nuit du Destin se situe durant le mois béni de Ramadan. En effet, Allah dit {(Ces jours sont) le mois de Ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement […]} (Sourate 2 : verset 185). De plus, nous savons que cette nuit a lieu lors des dix dernières nuits du mois de Ramadan. Ahmed et Muslim ont rapporté que le Prophète (‘alayhi salat wa salam) « pratiquait en s’efforçant assidûment dans l’adoration pendant les dix derniers jours de Ramadan comme il ne l’a jamais fait en tout autre temps. » Selon l’imam Al Albani, la Nuit du Destin a lieu plus précisément, dans les dix dernières nuits du mois béni pendant une nuit impaire (c’est à dire 21ème, 23ème, 25ème, 27ème ou 29ème nuit). Soulignons que cette question fait l’objet de divergences mais nous rappelons que nous devons parfaire notre comportement tout au long du mois béni et toute l’année.

Que faire durant Laylatul Qadr ?

Durant la Nuit du Destin, il faut veiller en prière, autrement dit, accomplir le qiyam. Abou Hourayra a rapporté que le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quiconque accomplit la prière de nuit la nuit d’Al-Qadr avec Iman (la croyance ferme) et en cherchant la récompense aura tous ses péchés passés pardonnés. »

De plus, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) a évoqué une invocation à dire lors de la Nuit du Destin. ‘Aisha (qu’Allah soit satisfait d’elle) dit dans un hadith rapporté par Al-Tirmidi, Ahmed, Ibn Mâdja et Al Hakim : « J’ai dit : Ô Messager d’Allah, si je savais quelle était la nuit du Destin, que devrais-je dire en cette nuit ? Et le Prophète de répondre : « Dis : « Ô Allah tu es Celui qui pardonne et Tu aimes le pardon, aussi pardonne-moi. » » (translittération phonétique : « Allâhumma Innaka ‘afou-oun touhibou al-’afwa fâ’fou ‘ana »).

Par ailleurs, Al-Boukhari et Muslim rapportent d’après ‘Aisha (qu’Allah soit satisfait d’elle) qui a dit : « Quand les dix derniers jours (de Ramadan) arrivaient, le Prophète (‘alayhi salat wa salam) passait sa nuit dans l’adoration, réveillait sa famille (la nuit), redoublait d’efforts et serrait son Izar (pagne). »

La Nuit du Destin est une nuit bénie durant laquelle il faut multiplier les prières et les invocations. Allah dit : {Durant celle-ci descendent les Anges ainsi que l’Esprit, par permission de leur Seigneur pour tout ordre. Elle est paix et salut jusqu’à l’apparition de l’aube.} (Sourate 97 : versets 4 à 5). Dans la parole d’Allah, « l’Esprit » signifie l’Ange Gabriel. Quant à la Parole d’Allah : « descendent les Anges ainsi que l’Esprit », Ibn Kathir (qu’Allah lui fasse miséricorde) dit dans son tafsir : « Cela signifie que la descente des anges augmente pendant cette nuit en raison de la quantité énorme de Ses Bénédictions. Et les anges descendent avec la bénédiction et la miséricorde, de même qu’ils descendent quand le Coran est récité et entourent les assises dans lesquelles Allah est évoqué et étendent leurs ailes sur le vrai chercheur de science, montrant du respect pour lui.»

Durant la Nuit du Destin, il nous faut donc multiplier les actes d’adoration, les invocations, notamment les prières et le dhikr et la récitation du noble Coran. Notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam) « redoublait d’efforts » lors de cette nuit bénie par Allah. Nous nous devons donc de suivre son exemple car la voie du Prophète (‘alayhi salat wa salam) est la voie de la droiture, de la Vérité et de la piété.